62. State of grace

« Tiens, tiens... Que vois-je ?»

« On se le demande.»

« Et bien toi, en train de donner quelques conseils à Iain. Finalement tu as décidé que je n'avais pas tort.»

« J'ai rien décidé du tout, il voulait juste un avis sur le tableau qu'il était en train de peindre. C'est pour son travail, il voulait pas ramener quelque chose de pas terrible.»

« C'est l'occasion aussi de passer quelques conseils à transmettre à son frère.»

« Tu vas pas déjà recommencer ?»

« Et manquer une occasion comme celle là ? Il faut toutes les saisir. Si tu as oublié de dire quelque chose, c'est maintenant. Qui sait si une telle occasion se présentera à nouveau dans un futur proche.»

« Ou sinon il peut développer sa propre technique. Histoire de ne pas être une simple copie de moi-même. Les gens recherchent quand même un peu l'originalité.»

« Ou tu peux lancer un nouveau courant. L'Adamisme. Ça sonne bien non ? En plus Eòin est plutôt doué pour suivre tes techniques les plus anciennes.»
« Ça doit être du sérieux entre Sienna et son copain si elle le présente déjà à ses parents.»

« Un vrai coup de foudre d'après elle.»

« Espérons que c'est vraiment le cas. En tout cas, elle a de la chance d'avoir trouvé quelqu’un.»

« Qu'est-ce que tu insinues.»

« Elle n'est pas toute seule dans sa tête, ça pourrait en repousser plus d’un. »

« Elle est parfaitement normale la plupart du temps ! Et puis ce petit grain de folie fait qu'elle possède ce petit truc que les autres n'ont pas et qui la rend si douée avec son violon. »

« Par les autres, tu parles d'Eòin ?»

« Mais c'est pas vrai ça. Tu veux pas le lâcher un peu.»

« J'aime bien t'embêter avec ça, tu réagis toujours au quart de tour.»

« C'est un sujet sensible à force. J'ai l'impression que tu ne l'aimes pas beaucoup.»

« Mais non, je t'assure que je dis juste tout ça parce que ça t’embête...»

« ... Et que tu aimes bien m'embêter ?»

« Tout à fait. Tu verras quand tu auras un peu de recul, ça te ne fera plus rien, alors j'en profite ! En tout cas, un qui a vraiment l'air de s'embêter c'est Seamus. Je ne sais pas trop comment Sienna doit l’interpréter...»
« Oh mais c'est déjà l'anniversaire de Calum ? Avec tout ça je n'ai pas vu le temps passer !»

« Oui ou tu avais encore oublié et tu essaies encore de te rattraper.»

« Je m'excuse d'avoir d'autres choses en tête.»

« Il faut le noter quelque part.»

« De toute manière que je m'en rappelle avant ou pas, ça ne changera pas grand chose.»

« Ça me ferait plaisir à moi.»

« C'est tout ?»

« C'est déjà pas mal.»

« Je vais me répéter, mais tu verras toi aussi, quand tu auras un peu de recul. Tout ça te reviendras bien moins facilement. Il y a tellement de choses à retenir dans tous les sens que c'est impossible de ne rien laissé échappé.»

« C'est mon petit fils quand même !»

« C'est ce que je dis. On en reparlera dans deux ou trois générations.»
« Bon et Rosaria elle pense quoi de tout ça ? Entre le prétendant de sa fille et l'anniversaire de Callum, et son anniversaire qu'elle vient de fêter, elle se sent comment ? Ça fait beaucoup de changement en peu de temps. Tu as pu lui parler un peu ?»

« Et j'aurais fait ça quand exactement, la fête vient juste de se finir. Je suis un fantôme, mais je n'ai pas encore appris à lire dans les pensées.»

« C'est ta fille, je pensais que tu avais appris à interpréter certains signes.»

« Et bien elle a l'air plutôt heureuse. Tu ne trouves pas ?»

« C'est ce que je te demande. Elle a l'air heureuse mais tu aurais pu voir quelque chose qui pourrait faire penser le contraire.»

« Non elle a vraiment l'air de très bien vivre tout ça.»

« Tant mieux alors. Par contre, je ne suis pas sûr que Seamus soit très heureux du choix de sa fille.»

« Qu'est-ce qui te fait dire ça ?»

« Il a passé une bonne partie de la soirée concentré sur une boule d'argile qu'il avait entre les mains.»

« Ça c'est parce que t'es arrivé trop tard. Iain lui a lancé un défi. Pour juger un peu de son niveau artistique. Du coup il voulait absolument lui prouver qu'il pouvait faire quelque chose de bien.»

« Ce n'est pas très sympathique pour le jeune homme qui est venu le rencontrer.»

« Encore une fois, si tu étais resté tout le long, tu aurais vu qu'il a fini par arrêter pour justement discuter avec lui.»

« Et ?»

« Ils avaient l'air de s’entendre.»

« Si tout va bien, pourquoi Rosaria est allé s'enfermer dans la salle de bain.»

« Je crois qu'elle voulait juste vérifier qu'elle était pas trop ridée. Les anniversaires de ses enfants ne la rajeunisse pas !»

« Ah les femmes…»
« Plus qu'un portrait et la collection pour cette génération sera complète ! Ça fait bizarre de se dire qu'on va bientôt passer à la suivante. Déjà trois générations de Touguézeur sont passées sous ce toit. Enfin pas celui-là précisément mais tu me comprends.»

« Ça n'est sûrement pas la première fois. Je me demande à combien de générations ils sont dans ma première vie.»

« Euh... Sûrement beaucoup ?»

« T'as pas l'air très sûr de toi ! Tu me caches encore quelque chose ?»

« Non pas pas du tout, c'est juste que je vais moins souvent là bas maintenant.»

« Et ici aussi tu vas nous abandonner ?»

« Tant que tu es là, je n'ai absolument aucune raison de ne plus revenir. Là bas, ce n'est pas pareil sans toi. Et puis de toute façon je n'ai plus d’accès.»

« Quoi tu veux dire qu'ils sont livrés à eux-mêmes ?»

« Je suis sûr qu'ils ne s'en rendent même pas compte. Tu ne leur as jamais parlé de moi je te rappelle.»

« Oui mais quand même.»

« Et si on se concentrait sur le présent et à ta famille ici ? Il est pas beau ton petit fils ?»

« Il t'intéresse tout à coup ?»

« Mais je me suis toujours intéressé à lui ! Peut-être un peu moins que les autres, mais quand même. La preuve, je sais que lui aussi plus doué que son grand frère pour trouver l’amour.»

« Et qu'est-ce que tu en sais ?»

« Au lieu de parler, va regarder ce qui se passe sous le porche.»

« Bon je m’incline.»

« En plus il n'a pas joué la facilité. Ce n'est pas celle qui n'avais pas l'air très convaincue par ses blagues l'autre jour au parc ?»

« Si je crois.»

« Il faudrait lui souffler de donner des conseils à son frère !»

« Le problème de Iain ce n'est pas de séduire, c'est surtout qu'il ne trouve pas chaussure à son pied.»

« Finalement peut-être qu'il ne regarde pas au bon endroit ?»

« Comment ça ?»

« Peut-être que les filles ne sont pas vraiment son truc ?»

« Tu penses ? Non je ne pense pas. Il est juste très difficile.»

« Je ne fais qu'évoquer cette possibilité. Mais si tu ne le penses pas ... »

« Et pourquoi il ferait semblant de chercher une demoiselle alors ?»

« Ce n'est pas forcément facile d'annoncer ce genre de nouvelles.»

« Mais non ce n'est pas ça le problème.»

« Et bien si tu es si sûr, dans ce cas, il devrait un peu revoir ses attentes. La femme parfaite, ça n'existe pas.»

« D'un côté je le comprends, s'il n'y a pas d'étincelles pourquoi s'embêter. Ça ne donnera jamais rien de bien. Personne ne sait quand il va tomber sur la femme parfaite. Certains ont juste plus de chance que d’autres.»

« Et bien on peut dire que Sienna et Callum sont vraiment chanceux alors. Regarde moi comme il a l'air amoureux.»

« Iain ne désespère pas de trouver un jour.»

« J'espère pour lui que ça arrivera pas trop tard.»

« Il faut laisser faire les choses. Et en attendant, il continue de s'occuper d'Eòin et de lui faire découvrir de nouveaux horizons.»

« Ils partent en voyage ?»

« Mais non, il lui fait faire le tour des musées. C'est pour ça qu'on est ici.»

« Je pensais que c'était juste un rendez-vous en amoureux pour Callum.»

« Non Iain a amené tout le monde au musée.»

« Tout le monde ?»

« Ses frères et sœurs et leurs moitié. Petite sortie en famille.»

« Il tient la chandelle en fait ?»

« Mais non !»

« J'imagine que si Callum est là avec sa moitié, Sienna doit faire de même avec la sienne.»

« Et il reste Eòin et lui. Un petit tête à tête parfait pour lui enseigner de nouvelles choses.»

« Alors soit je ferais mieux d'aller faire vérifier ma vue, soit Eòin a beaucoup changé.»

« Ohhhhhhh. Intéressant ! Tu crois que ?»

« Comment tu veux que je sache. Je viens juste de les voir, et à les écouter ils viennent juste de se rencontrer. Mais je croise les doigts. Elle est pas vilaine du tout.»

« Je t'avais dit qu'il avait juste pas trouver la bonne.»

« Ne t'emballe pas trop, ce n'est pas gagné encore.»

« Qu'est-ce qui pourrait arriver ?»

« Je ne sais pas. Il ne la connaît pas, elle a peut-être quelque chose qui cloche. Si ça se trouve elle n'en veux qu'à son argent ou elle est complètement folle. Ou c'est une criminelle dangereuse.»

« Tu vas pas commencer. Tu n'arrêtes pas de dire qu'il va finir sa vie tout seul parce qu'il est pas doué et maintenant qu'il a peut-être trouvé, tu voudrais qu'il lâche l’affaire.»

« Mais non j'espère juste qu'il est bien tombé.»

« Et bien il verra bien. Il va pas abandonner sous prétexte que peut-être que…»

« Bon elle a quand même l'air normale. Je les observe discuter depuis tout à l'heure et le courant à l'air de passer. Iain a l'air complètement sous le charme.»

« Tu vois ? Au lieu de paniquer.»

« Je n'ai pas paniqué. Je me posais juste des questions sur les motivations de la demoiselle. Après tout, Oasis Spring n'est pas très grand et je suis sûr que tout le monde est au courant que Iain est disponible.»

« Et donc toutes les filles du quartier se battent pour attirer ses faveurs ? On doit être en pleine pénurie, parce que jusque maintenant ça ne se bousculait pas au portillon.»

« Oui mais ça n'aura échappé à personne que vous êtes riches quand même. Surtout avec le récent changement de maison. Ça ne passe pas inaperçu quand même. Et ça m'étonnerait pas que ça attire des gens avec des motifs pas très nobles. C'est pour ça que je conseille d'être méfiant.»

« C'est bizarre, il n'y a que pour Iain qu'il faut être méfiant. Sienna et Callum n'ont pas eu droit à ce joli discours.»

« Eux vont finir par quitter le nid, ils profiteront pas beaucoup de la fortune. Par contre, Iain va sans doute rester à la maison pour continuer à s'occuper de son frère et donc indirectement il profite lui aussi du compte en banque familial.»

« Non mais on verra ça plus tard. On est là pour veiller, si on voit quelque chose, il suffira que j'en parle. Laisse le un peu profiter quand même.»

« Ok, on verra. Déjà bon point pour elle, elle semble apprécier l'art. Elle peut pas être si terrible que ça.»

« Irrécupérable…»

« Adam !»

« Oui ?»

« On dirait que Iain n'est pas le seul à avoir fait une rencontre cet après midi.»

« Tu vois, c'était une bonne idée cette sortie au musée.»

« En fait, la prochaine fois que quelqu'un de la famille cherche quelqu'un avec qui partager un bout de chemin, tu devrais les envoyer ici.»

« Ne nous emballons pas, c'est peut-être juste une coïncidence !»

« Et bien j'aime bien ce genre de coïncidence ! En plus une petite rousse, on devrait pas avoir trop de problème pour l'héritier !»

« Et tu dis que tu t'emballes pas ? Il est encore jeune, rien de dit qu'ils finiront ensemble. Et puis qu'est-ce qui te fait dire qu'ils vont sortir ensemble.»

« Il a pas le choix. Elle est parfaite !»

« Ah ? Tu la connais ? Tu sais quoi sur elle ? Et elle, elle en veut pas à son argent ?»

« Euh…»

« Et elle ressemble à quoi à part être rousse ?»

« Euh…»

« C'est bien ce que je pensais ...»