La société secrète

En sortant de chez moi ce matin, regardez qui était devant ma porte !  Encore un de ces stupides membres de société secrète ! Je suis allée l'interroger lui aussi mais sans grande conviction, je vous l'avoue. Je ne pensais pas en tirer grand chose et j'ai eu raison sur toute la ligne. Tout ce qu'il a su faire c'est se vanter d'avoir une super veste avec un écusson des Lamas. Mais je l'ai quand même supporté, histoire de me faire un ami de plus. Ca sert les amis quand on en a besoin. Et je ne voulais pas non plus perdre mon titre de "Star du campus" ! 

Mais je n'étais pas préparée aux conséquences de mes actes. Mais alors pas du tout !  

Ca s'est passé tout à l'heure, il devait être 23 heures. J'étais dans la salle commune en train de plancher sur un devoir quand une folle a débarqué. Mais quand je dis folle, je n'exagère pas !  Elle s'est mise devant moi et elle a commencé à s'agiter comme une poule. Vous auriez vu ma tête !  J'étais partagée entre la peur et une folle envie de rire. Finalement c'est la deuxième solution qui l'a emportée.

Je n'ai pu retenir un fou rire. Et ça ne lui a pas plu à la folle. Elle s'est tout de suite énervée contre moi et m'a planté son index sur la poitrine en m'ordonnant de me retourner. Comme elle avait l'air de pas plaisanter (et aussi parce que je la prenais pour une folle) je me suis retournée pour éviter de la contrarier plus.

Et vous savez ce qu'elle a fait !  Elle m'a mis de menottes !  Et elle m'a dit de sortir de la résidence. Je me suis retournée pour lui lancer à la figure tout ce que j'avais à lui dire quand j'ai remarqué sa veste : elle avait un écusson des Lamas !  J'ai donc finalement décidé de faire ce qu'elle me disait par curiosité. J'allais peut être en savoir plus sur cette société secrète !  J'étais toute excitée jusqu'à ce qu'on arrive dehors. Et là je n'ai pu retenir ma stupéfaction !  Une limousine était garée devant la boîte aux lettres !  La folle m'a alors dit de rentrer dans la limousine. Naturellement, elle m'a ouvert la portière parce qu'avec des menottes j'aurai eu du mal et on serait restées un bon bout de temps à se regarder.

Quand la voiture a démarré, j'ai un peu appréhendé ce que j'allais découvrir. J'étais quand même en route vers l'inconnu et je ne savais même pas ce qu'on allait faire de moi !

Et voilà où je suis arrivé !  Le siège de la société secrète de l'Académie Forgotten, j'ai nommé Backbone !  C'est pas génial ça !  

Denise, ou la folle si vous préférez, m'a tout expliqué dans la limousine qui nous a conduit ici. Apparemment, mes trois amis, membres de la société, ont intercédé en ma faveur pour me faire entrer. Quand je vous disais que les amis ça sert ! En fait c'était ça les conditions. Avoir des affinités avec assez de membres pour faire pencher la balance du bon côté. 

Regardez-moi cette baraque !  La classe !  Et je suis encore plus pressée de voir l'intérieur !  Denise m'a dit qu'on y trouvait des trucs extraordinaires !

Et j'ai eu le droit, en prime, a un magnifique uniforme de la société, avec la veste à l'écusson !

Lorsque je suis sortie de la voiture, les autres membres sont venus m'accueillir chaleureusement. Je sens que je vais bien me plaire ici !

Elle n'avait pas tort Denise !  Le premier truc que j'ai remarqué en descendant, c'est cette espèce de plante-vache rigolote. Quand j'ai demandé à quoi elle servait et qu'est-ce qu'elle mangeait, personne ne m'a répondu. Il va falloir que je mène ma propre enquête. En tout cas elle m'avait tout l'air d'être carnivore donc je lui ai apporté un gigot pour tester. Elle l'a mangé mais ça n'a pas l'air d'être sa nourriture préférée. Et puis ses pis de vache, ça lui sert à quoi ? J'ai essayé de la traire mais rien n'est sorti. Encore plus bizarre. 

Ne trouvant pas de réponse, j'ai décidé de rentrer pour voir l'intérieur.

Et vous auriez vu !  Ils ne se privent de rien !  Cuisine équipée, cheminée, flipper, borne d'arcade, salle de bain, bureau avec ordinateurs... Et surtout les gadgets !  Celui que j'ai le plus apprécié, c'est l'appareil photo. Sans doute mon côté" créatif !  Et j'ai du prendre une bonne dizaine de photos de tout et n'importe quoi !  Je m'amusais comme une folle ! Mais il n'y avait pas que ça !  Il y avait un scanner à empreinte, un putter de green, un détecteur de mensonge, des arbres à sous et même ma machine à énergiser !  Mais deux pièces m'étaient impossibles d'accès.

C'est alors que Denise est arrivée.

"Viens, suis-moi. Il faut que je te montre quelque chose."