L'étape suivante

Je me suis donc penchée sur le cas de Sophie. J'ai découvert là aussi une personne aimable, soucieuse envers les autres et toujours prête à aider son prochain. Je crois que nous n'avons pas mis longtemps à devenir amie toutes les deux. Côté amoureux, aucun problème à l'horizon, je suis rassurée. Après tout on se découvre jour après jour et même nous, on peut encore s'étonner. C'est ça qui fait la complexité des Sims. Toujours changeant et pas souvent fidèles à nous mêmes. La preuve, moi qui suis d'un naturel si timide, n'ai-je pas changée ?

Mise à part cette réflexion philosophique, je vois d'un bon oeil les examens du premier semestre de deuxième année qui arrivent.

Je crois que Romain se sent vraiment coupable de ce qui est arrivé. Il n'arrête pas de ramener des gadgets qui me rende la vie plus facile à la résidence. Regardez ce truc. Et bien cet appareil (je ne sais pas pourquoi j'ai parlé de gadget parce que c'est plutôt gros comme truc !)me permet de me remettre en forme à n'importe quelle heure de la journée ou de la nuit. C'est vraiment pratique mais je me demande où il l'a trouvé. Je l'utilise pour lui faire plaisir, en plus ça me fait vraiment du bien, mais je m'inquiète un peu. Il m'a promis que ce n'était pas dangereux mais je doute quand même. Ma confiance à des limites, il faut pas exagérer !  Regardez un peu l'allure de la machine. On dirait qu'elle a été fabriquée avec tout ce qu'on peut trouver dans une poubelle. Et cette lumière verte qui émane de moi quand je suis dedans, vous trouvez pas ça bizarre ?

 

Et voilà sa dernière trouvaille. Le casque pensant comme il l'appelle. Mais pour celui là je suis plus en confiance puisque je l'ai vu dans un magasin du campus donc là je l'utilise sans souci. Il paraît que cet objet permet une meilleure circulation des informations entre les neurones ou un truc comme ça, enfin je sais pas trop si c'est vrai parce que j'ai lu ça sur le manuel. Pour l'instant, je n'ai pas à m'en plaindre parce qu'on dirait que la méthode porte ces fruits et c'est le principale. 

Cependant j'ai expliqué à Romain que malgrès le fait que ces cadeaux étaient merveilleux et qu'il me faisaient très plaisir, ce n'était pas la peine de me prouver son attachement de cette façon et que mon amour il l'avait déjà et qu'il l'aurait pour toujours. Je crois que je l'ai soulagé d'un gros poids en lui disant cela.

Les examens sont de retour !  Mais je ne m'en fais pas pour cette fois parce que j'ai mon casque pensant pour réviser. Et j'ai remarqué que même ayant en tête autre chose que ce que je lis, je retient tout ! Romain a vraiment eu une idée génial en me l'offrant !  Il faudra que je pense à lui acheté un cadeau. L'ambiance à la résidence n'est plus la même. Il y a moins de révisions et plus de loisirs. D'ailleurs je viens de voir passer la mascotte des Lamas. Elle est tout le temps fourré chez nous celle là !  C'est comme la pom-pom girl. A chaque fois que je rentre, elle est à la cafétéria en train de faire ces devoirs. Je me demande ce qu'elle fait là à part danser puisqu'elle ne connaît personne et personne ne veut lui parler. Pour la mascotte, ce n'est pas pareil. Elle vient, elle nous parle, raconte des blagues...Et elle ne laisse pas tout le monde indifférent. Severinne ne m'a pas cachée qu'elle aimerait bien voir ce qu'il y a en dessous de son costume.

Comme d'habitude, j'ai eu mon examen avec les félicitations du doyen. Mais on sait tous pourquoi et ce n'est pas parce que j'ai travaillé... 

Dès que je suis rentrée, le téléphone s'est mis à sonné et ça n'a pas arrêté de toute la nuit. C'est que j'ai une liste d'amis conséquente maintenant !  Il voulait tous savoir si j'avais réussi. Il faudra que je pense à m'acheter un portable parce que certains se sont un peu énervés pendant que je monopolisais le téléphone. Mais le coup de fil qui a duré le plus longtemps, c'est bien sûr celui de Romain. Il était heureux pour moi mais lui ne l'avait pas passé avec succès. J'ai au moins passé 2 heures à le réconforter. Il m'a dit que si il ne m'avait pas rencontrée, il aurait arrêter ses études depuis longtemps. C'était vraiment mignon. Mais je lui ai conseillé de cesser de dire des bêtises et de se mettre au boulot vite fait si il voulait me faire plaisir.

Et je peux vous dire que je ne l'ai pas revu pendant un bout de temps. A chaque fois que je l'appelais, il me disait :

"Je suis désolé mais je peux pas passer te voir, je bosse."

C'est devenu frustrant à la fin. Tellement frustrant que j'en suis venue à me maudire d'avoir donner ce conseil à Romain. J'ai donc essayer un nouvel art pour libérer la colère qui était en moi :le freestyle. Ça avait l'air de plaire à mes colocataires puisqu'ils sont venus bouger et danser pendant ma petite représentation. Mais ils n'ont pas laissé une seule pièces. Quels radins quand même !  J'étais dégoûtée. Mais il va falloir que je fasse avec. J'ai décidé d'abandonné le freestyle puisque ça rapporte rien et de me remettre à la peinture. Qui sait ? Peut être que je vais pondre un chef d'oeuvre ?

Mais en parallèle, je vais devoir aussi me remettre à mes études pour avoir mon examen de fin d'année. Je pense que je vais inviter Dimitri et Sophie encore une fois.

J'avoue que quand j'ai revu Dimitri, ça m'a fait quelque chose. Mais je me suis souvenue de ma promesse et je ne l'ai pas dragué. Malheureusement, il a remarqué que j'évitais ses caresses et autres signes d'affection et il a demandé une explication. Je lui ai expliqué que j'avais déjà un petit copain et que je l'aimais. Je pensais qu'il allait mal le prendre mais en fait il a trouvé ça normal. 

"Je suis vieux et vous n'allez pas gâcher votre vie avec moi Marina. Je vous comprends très bien mais c'est dur d'être repoussé par quelqu'un qu'on aime. Cependant je souhaite que l'on continue à être amis. Je ne pourrais pas supporter d'être en froid avec vous juste pour une broutille."

Pour le réconforter un peu, je lui ai fait un petit massage et je lui ai assuré qu'on resterait ami quoi qu'il puisse se passer. Je lui aussi rappeler qu'il n'était pas si vieux que ça et qu'il allait sûrement trouvé chaussure à son pied. Après tout, c'est vrai !  Il a plus que l'embarras du choix à l'université ! 

Je crois que j'ai trouvé une vraiment bonne amie avec Sophie. Elle est même plus que ça. Elle est la mère que je n'ai jamais eu ou que je n'aurais jamais. Avec elle, j'ai l'impression que je peux tout dire. Et je lui ai tout raconté, mon aventure avec Romain, puis avec Dimitri, Romain qui ne voulait plus sortir et tous ce qui c'est passé depuis mon arrivée. Elle a tout écouté d'une oreille attentive et puis elle a dit qu'elle aimerait bien avoir pu profiter de sa jeunesse autant que moi. Elle ma raconté sa vie et elle est si triste. Je ne vous la raconterais pas parce que j'ai promis de ne rien dire et que le fait de l'évoquer me met déjà la larme à l'oeil.

Puis elle m'a conseillée de faire sortir Romain de son trou avant qu'il ne devienne asocial et qu'il refuse tout contact avec les autres. Elle a affirmé que ça c'était déjà vu à l'université et que la personne en question avait fini à l'asile en prétendant avoir un ami-lapin imaginaire. Là elle m' a fait vraiment peur et une fois qu'elle est partie, j'ai appelé Romain et je l'ai supplié de sortir avec moi sur le campus.

 Et il a accepté. Enfin !  Il était quasiment sauvé. On est parti dans une boîte de nuit branché du campus et on a joué au billard toute la nuit. Et on a jamais pu finir notre partie. A chaque fois, il y avait un petit malin qui venait et qui chamboulait tout. Du coup, on était obligé de recommencer tout à zéro. J'ai cru que j'allais le tuer sur place le petit malin. D'ailleurs j'ai du retenir Romain pour ne pas qu'il aille le faire lui même. Puis on a été faire un peu de musique sur la scène avec une certaine Virginie Fleury qui jouait de la guitare. Moi j'ai essayé la batterie et le piano mais ça n'a pas été concluant. Romain a préféré la basse et j'avoue qu'il s'en est plutôt pas mal sorti. Il m'a ensuite offert un verre au bar et on a commencé à discuter des études. Je lui ai dit que c'était pas grave si il n'arrivait pas et que je l'aimerais avec ou sans diplôme.

A la fin de la soirée, il a voulu faire une dernière partie de billard mais moi j'avais pas vraiment envie. Il a donc essayé de se rendre intéressant en testant les coups spécials des pros mais il n'était pas très au point. Pendant ce temps j'ai discuté avec une certaine Sandra car sa veste m'intriguait. J'avais déjà vu plusieurs personnes avec le même et j'étais décidée à découvrir le pourquoi du comment. Elle n'était pas très bavarde mais elle a finit par m'avouer qu'elle était membre d'une association crée depuis la nuit des temps mais que de toute façon je ne pourrais pas y entrer car il fallait remplir certaines conditions très spéciales que seuls les membres connaissent et qu'ils n'ont pas le droit de les divulguer. Autant dire que c'est mission impossible. Mais je l'ai quand même trouvée très sympa et je la considère comme faisant parti du cercle de mes amis qui s'élargit de jour en jour maintenant.