Intro

Quand je suis arrivée à Forgottendale, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il allait se passer. C'était l'horreur. Je me suis demandé si oui ou non j'allais pouvoir y faire mes études. Figurez-vous que ces idiots de l'administration de l'université n'avaient même pas pris en compte mon inscription !  J'ai du patienter pendant une journée avant qu'ils me disent que je pouvais aller m'installer et que tout été réglé. Comme mes parents m'ont abandonnée alors que je venais juste de naître, je n'avais que peu d'argent en poche et j'ai été obligée de m'installer dans un de ces dortoirs universitaires qui sont réputés pour leur manque de tranquillité. Autant dire que j'ai déjà à l'esprit que mes études vont être un fiasco total ! Ma résidence puisqu'il faut l'appeler ainsi se trouve dans un petit coin retiré de toute l'agitation du campus et c'était la dernière qui avait encore une chambre de libre. Elle s'appelle la "Résidence Naubaudizome".                      

 Tiens d'ailleurs voici ma chambre. Pas très classe comme endroit, je dirais même banal. Je n'ai pas été voir les autres chambres parce que je n'ose pas entrer (je suis très timide comme fille) mais je pense qu'elles ne sont pas beaucoup différentes. C'est déprimant. Mais ça ne va pas trop me changer de ma chambre à l'orphelinat je pense. Quoi qu'il en soit je suis en train de passer ma soirée toute seule sur un canapé dans la salle commune pendant que mes "colocataires" discutent et rient bruyamment. Ils ont l'air de bien tous se connaître. A mon avis ils viennent tous de Forgottendale et ont fréquenté la même école. C'est bien ma veine. Moi qui comptais sur une personne isolée pour me faire un(e) ami(e), j'aurais du mal. Il va falloir que j'aille vers les autres et je n'aime pas beaucoup cette idée.

Je viens de me rendre compte que vous ne m'avez jamais vue et je vous raconte ma vie comme si on était de vieux amis. N'importe quoi. Je débloque complètement alors que je suis encore jeune. Je ne vous dis pas quand je serais vieille. Il va falloir m'enfermer. Mais voilà. C'est arrangé maintenant. Voilà c'est moi. Blonde, cheveux courts, yeux verts... Que dire de plus ? Et en prime vous avez ma porte de chambre avec son petit panneau défense d'entrer (apparemment les portes n'ont pas de serrure mais ça à l'air de bien fonctionner ce petit panneau). Ça y est je recommence à divaguer. Au fait je vais vous apprendre quelque chose qui vous servira peut être : je m'appelle Marina Touguézeur.