Premier baiser, Premier amour

Finalement après quelques heures de sport, je me suis sentie mieux et j'ai appellé Romain pour qu'il passe chercher sa machine. On a discuté un peu dehors et je ne sais pas ce qui m'a pris mais j'ai eu une soudaine envie de l'embrasser, comme pour le remercier de ce qu'il avait fait. pour. Et c'est là que je me suis le plus étonnée parce que j'ai jeté ma timidité au placard et j'ai osé réaliser mon envie. Au début je me suis dit :

"Mais non c'est pas possible, il va te repousser !  Tu es juste une amie pour lui"

Et bien pas du tout et je dois dire que j'ai beaucoup aimé. En plus, il avait l'air aussi embarassé que moi après. Vous auriez du voir le tableau. On se tenait là, devant la résidence, à se regarder et à bégayer en essayant de faire des phrases qui n'avaient aucun sens. Plus j'y pense, plus je me sens ridicule.

Finalement, on est resté planté, jusqu'à ce que Romain prenne mas mains dans les siennes. Après, la situation n'a pas beaucoup changée. On aurait pu se regarder durant la nuit entière si Greg n'avait pas décider de mettre son grain de sel. Nous ayant sûrement vu depuis la fenêtre, il s'est empressé de venir rompre le charme entre Romain et moi. Il est arrivé, l'air de rien et puis il a dit comme ça :

"Dis, Marina, tu peux pas venir m'aider s'il te plaît ? J'ai un problème avec mes devoirs."

Moi je lui ai répondu aussitôt :

"Si tu veux savoir, ça ne me plaît pas alors laisse moi tranquille 5 minutes."

Je crois que j'ai eu tort de lui parler comme ça mais il n'était vraiment là au mauvais moment. Il va falloir que je lui parle sérieusement pour qu'il arrête de m'espionner et de me protéger contre tout et n'importe quoi.

Il est reparti vexé mais il l'a bien mérité, non ? Bon j'éspère qu'il m'a comprise et qu'il va me pardonner. Ça serait bête de perdre un ami maintenant. Comme il a vu que j'étais contrariée, Romain a tenté quelque chose pour me remonter le moral. Il m'a embrassée encore une fois. Et ça a marché. J'ai tout de suite oublié Greg. Finalement, on a fini par parler et je lui ai demandé :
"Romain, tu vas peut être trouvé que c'est une question idiote mais est-ce que tout ce qui c'est passé ce soir signifie qu'on forme un couple ?
-Euh...Je pense. Enfin, si tu es d'accord bien sûr !
-Et comment que je suis d'accord !"
Je pense que je n'arriverais plus à le quitter maintenant. 
Dès qu'il rentré chez lui, je me suis précipité vers la chambre de Severrine.