Jour 55

J'ai trouvé ce journal en rangeant les affaires de papa aujourd'hui. Je n'avais pas grand chose d'autre à faire en attendant que les services sanitaires viennent déposer ses cendres. 

Je les ai placées à côté de celles de maman, pour qu'ils soient ensembles, même dans la mort.

J'ai feuilleté les premières pages et avec ces mots posés sur ces feuilles, j'ai retrouvé mon papa l'espace d'un instant. 

Il n'est pas parti depuis très longtemps, mais il me manque déjà. Maman aussi. Les perdre tous les deux si rapidement ... Je n'ai pas de mots pour décrire ma peine. 

Eux qui m'ont élevée avec tout leur amour, et qui ont fait tant de sacrifices.

J'ai bien essayé de la supplier de me le laisser mais elle a refusé. 

J'ai entendu parler d'elle depuis que je suis toute petite mais jamais personne n'avait pu retranscrire le froid et le désespoir que j'ai senti quand elle est apparue. 

Elle est donc venue et à emporter papa avec elle. Et m'a laissée seule avec seulement une profonde tristesse comme compagnie.