Jour 395

Comme c'est souvent le cas dans cette famille, une bonne nouvelle est souvent suive d'une moins bonne.
Et cette fois, c'est Achille qui nous a quitté. Il n'aura même pas eu le temps de voir son fils devenir un homme, se marier et avoir des enfants. Et même si ce n'est franchement pas habituel dans cette famille, c'est bien dommage.
Orphée est très pro, même dans cette horrible situation et il n'a pas oublié la missions qu'on lui avait confiée. 
Comme toute personne qui ne supporterait plus sa famille, il n'a pas versé une seule larme en publique même quand sa mère à eu l'audace de venir jouer la veuve épleurée et lui raconter à quel point elle était triste de l'avoir perdu. Que même s'il l'avait jetée dehors comme une malpropre après qu'elle ait mis son fils au monde, il était toujours l'amour de sa vie et que la nouvelle de sa mort l'avait véritablement dévastée.
Je ne sais pas comment Orphée a résisté à l' envie de lui dire ses quatre-saisons vérités. Même après tout ce qui s'est passé, même après que son fils l'ait rejoint du côté obscur, elle continue de mentir sur les vraies raisons qui l'ont poussées à séduire Achille. 
Est-ce qu'elle aurait honte ? Est-ce qu'il est possible que quelque part, elle ait quand même un cœur ? Est-ce que la vieillesse l'aurait adoucie ou est-ce qu'elle a peur de finir seule sans personne autour d'elle si elle continue dans la voie qu'elle a choisie ?
Je ne sais pas ce qu'Orphée a prévu pour elle, mais elle risque de tomber de haut. 
À moins qu'il ne décide de ne rien faire, si ce n'est de la laisser mourir dans son coin.
Avec la disparition d'Achille, il n'est plus obligé de respecter sa part du marché. Et ce n'est sûrement pas moi qui vais le forcer. Aussi horrible qu'elle soit, elle reste quand même sa mère, et il n'a peut-être pas envie de se débarrasser du seul parent qui lui reste.