Jour 70

Esteban prend vraiment son avenir très au sérieux. Il prend et reprend ses devoirs pour vérifier ses résultats, rature, corrige, efface les corrections. Je le soupçonne même de prendre de l'avance.

Ce matin encore le bruit de son crayon sur le papier a été la première chose que j'ai entendue en me réveillant. Je n'ai même pas eu à me retourner pour savoir qu'il était assis sur son lit et qu'il avait attrapé son cahier en attendant que je me lève. 

Je redoute le moment où je vais devoir tout lui apprendre et qu'il verra son monde s'effondrer comme il s'est effondré pour moi. 

Je comprends que papa est repoussé le plus longtemps possible ce moment, c'est une pensée horrible que de devoir faire ça à son enfant. 

Heureusement, j'ai plus de temps devant moi que papa en a eu. Je finirais bien par trouver la meilleure façon de le faire le plus tôt possible.