Jour 71

Julien est un homme gentil et attentionné. Tous les matins, il se lève pour aller cueillir des fruits et des légumes frais pour le petit déjeuner. Il me laisse le préparer, il a fait assez de dégâts comme ça et certaines parties de son corps sont là pour le prouver.

Ce n'est toujours pas le grand amour mais j'apprécie de passer du temps avec lui quand nous avons l'occasion. 

Et Esteban est là pour prouver que nous nous aimons assez pour former une famille ensemble. 

Nous pensons sérieusement à mettre en route un deuxième enfant. Mais je suis tellement proche de ma prochaine promotion que je préfère attendre un peu avant d'annoncer à mes employeurs que je vais devoir ralentir le rythme. 

La promotion pourrait bien me filer sous le nez et revenir au prochain sur la liste. Je ne peux pas me permettre ça après avoir tant travailler pour en arriver là.

Et ce deuxième enfant étant plus du luxe qu'une nécessité, je peux encore me permettre de le faire passer en second plan. Et même si cela ne devait jamais arrivé, Esteban me comble déjà de bonheur.