Jour 110

Je n'ai toujours pas de nouvelles de Florent et je commence vraiment à m'inquiéter. C'est si étrange de s'occuper des enfants sans qu'il ne soit là.

Ils m'ont demandé où il était tout l'après midi mais je n'ai aucune réponse à leur donner.

Il n'est pas venu travailler et aucune personne à qui j'ai demandé n'en savait plus que moi.

Il était bien présent hier et il est parti comme d'habitude mais après ça il a disparu.

J'ai peur qu'il lui soit arrivé quelque chose mais je dois rester le plus optimiste possible devant les enfants. Et si il avait parlé à la mauvaise personne et Édouard avait eu vent de ce qu'il faisait ? Qu'est-ce qui pourrait donc le retenir de se débarrasser de cet homme avec qui il n'a aucun lien ? Encore plus si il sait que ça me touchera profondément ? 

Je dois chasser ces sombres pensées. Florent va bien et je ne fais qu'imaginer des choses. 

Mais j'ai beaucoup de mal à me concentrer sur ce que je fais. Tout à l'heure j'ai servi à manger aux enfants et je me suis installé avec eux, un livre posé devant moi pour me changer les idées. Et je me suis perdue dans mes pensées.

Quand j'ai repris mes esprits, les enfants avaient vidé leurs assiettes et quitté la table depuis longtemps.