Jour 230

Malgré tout mon travail et aussi tout le travail de mon petit homme, je n'oublie pas la promesse que je m'étais faite et je prends toujours le temps de lui montrer que je l'aime et que je suis là pour lui si il en a besoin.

C'est un petit garçon adorable. Il ne sait pas encore ce qu'il veut faire plus tard, mais avec son imagination et son inclination à créer tout et n'importe quoi, je suis certain qu'il n'aura pas de mal à trouver ce qui lui plaira.

Et c'est plutôt une bonne chose en fait. Si il se laisse le temps de trouver, c'est qu'il ne ressent aucune pression de ce côté. Et je compte bien faire en sorte que ça reste comme ça.

Je n'ai essayé de faire plaisir qu'à moi même en suivant la voie que j'ai choisi, et je me sens totalement épanoui. 

Je me sens un peu comme ma tante Cassandra quand elle parlait de son projet de bibliothèque. J'étais un peu jeune pour comprendre à l'époque, mais c'était quelque chose qui lui tenait vraiment à coeur. Elle n'était pas née dans cette famille, et n'avait pas subi la même pression que kes autres habitants de la maison. Et quand elle a choisi ce qu'elle voulait faire, elle ne s'est pas senti obligé de se mêler aux affaires de la maison. Sûrement parce que tonton Ned a toujours fait en sorte qu'elle ne le soit pas. Elle a donc prix une voix qui l'inspirait vraiment. Et maintenant je sais maintenant que c'était de la passion qu'on pouvait ressentir dans sa voix quand elle venait me parler de ce qu'elle faisait.

Et un jour moi aussi, je pourrais parler avec fierté de tout ce que j'ai accompli.