Jour 121

J'ai raconté tout ce que je savais à Cassandra et Julien ce matin au petit déjeuner. Ça peut paraître idiot, surtout avec la mort de maman et la disparition de Florent encore si proches. Mais c'était pour moi la meilleure solution. Plus tôt on aura toutes les cartes en mains, plus tôt on pourra prendre les mesures qui s'impose.

En ce qui me concerne, Cassandra a déjà fait beaucoup pour la famille et elle a bien mérité de faire ce qui lui plait maintenant. Mais après avoir entendu ce que j'avais à dire, elle a décidé qu'elle voulait faire plus. Je me demande bien ce qu'elle a derrière la tête. Elle est plutôt raisonnable et avec ce qu'elle a dans la tête, je ne me fais pas de soucis. 

Et j'ai bien été clair sur le fait que de toute façon, c'est moi qui prendrait tous les risques. Si jamais il m'arrive quelque chose, il faudra quelqu'un pour prendre ma place et c'est pour l'instant la candidate logique. 

Julien m'inquiète plus. Je savais que ça lui ficherait un coup d'apprendre tout ça mais je pense qu'il est assez grand pour encaisser tout ça. Surtout après la semaine qu'on vient de passer. 

Bon j'aurais peut-être dû laisser de côté les théories de ma mère sur le sort de Florent.

Il ne l'a pas connu mais c'est peut-être pire en fait. Se dire qu'on n'a pas connu notre père uniquement parce qu'un idiot a décidé qu'il était de trop, c'est pas forcément la joie.

Je pense que j'ai fait une bêtise. Mais bon, comme on dit, c'est en faisant des erreurs qu'on apprend. J'aurais bien le temps de me rattraper plus tard. Enfin j'espère.