Jour 177

Finalement tout est bien qui finit bien. Si on peut dire ça. J'ai fini par retrouver Julien un beau soir. Comment ? Il est rentré tout simplement. Comme si de rien n'était, comme s'il n'avait pas disparu pendant une semaine entière sans nous donner aucune nouvelle pour nous rassurer.

Je n'ai même pas attendu des explications pour lui expliquer le fond de ma pensée. Après tout ce que nous avons vécu, comment n'a-t-il pas pu penser que nous aurions imaginer le pire ? Et laisser les jumeaux embarquer pour un aventure spatiale sans même nous en avertir avant est juste inconscient.

Il n'était plus très fier le pauvre. Pourtant il était entré avec un grand sourire, comme si il avait une importante nouvelle à nous annoncer. Malheureusement pour lui, je n'étais pas d'humeur.

Mais lorsque j'ai arrêté de parler, il a quand même essayé d'en placer une. 

Et là, c'est moi qui suis resté bouche bée. 

Tout simplement et après s'être fait remettre à sa place, mon petit frère m'a annoncé qu'il avait pris le contrôle de la pègre à Oasis Spring, renversant ainsi un nouveau pion sur l'échiquier des Gothik.

Forcément, sur le coup, je n'ai pas très bien su comment réagir. Tout allait tellement vite dans ma tête. C'était donc ça qu'il nous cachait depuis tout ce temps ? Comment j'ai fait pour ne pas voir ce qui était juste en face de moi. 

C'est quand même incroyable tout ce que nous avions accompli après tout ce temps. En l'espace d'une génération, nous avons pratiquement balayé l'influence des Gothik de la surface de la planète. J'aurais tout donné pour la voir la tête de Démona à l'instant précis où elle s'était rendu compte qu'elle avait encore perdu le contrôle. A mon avis, elle a finalement regretté de ne pas être responsable de la disparition de Julien.

Une fois que j'ai repris mes esprits, j'ai demandé plus de détails à Julien qui s'est empressé de le faire. Il avait l'air soulagé de pouvoir enfin parlé et ne semblait pas m'en vouloir de mon petit discours de bienvenue.

Sa montée est une leçon à retenir pour les Gothik. Plus une organisation grossit, et plus il est dur d'en contrôler tous les aspects et il faut donc laisser des gens effectuer les tâches qu'on ne peut plus réaliser soi-même. Et parfois un grain de sable suffit à faire dérailler une machine parfaitement huilé en s'attaquant aux pièces les plus faibles. 

Et ce grain de sable, c'est Julien. Il a grimpé les échelons à vitesse grand V sans même que Démona ne se rende compte qu'il était là, et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, il a retourné ses propres hommes contre elle et pris le pouvoir. Maintenant, c'est lui qui a la charge de tout ce petit monde et il compte bien faire le maximum pour que ça reste comme ça, même s'il lui faut disparaître une semaine entière sans laisser de trace.

Je suis encore un peu en colère, mais je comprends sa motivation et je suis fier de lui. Je crois que c'est le seul membre de la famille qui avait ce qu'il fallait pour réussir cette tâche sans sourciller.

Cependant, il ne m'a même pas laissé le temps de savourer cette nouvelle victoire. Selon Julien, Démona est encore à la tête d'une organisation ultra-secrète quasiment aussi puissante que les deux dont nous avons pris la tête. Et aussi bien plus dangereuse. Même si nous allons pouvoir agir avec plus de liberté, il faudra quand même rester plus prudent. Qui sait ce quoi ils sont capables ?

Il semble que le plan A soit toujours d'actualité. Ces fameux fichiers devraient être assez pour faire tomber le reste de l'empire des Gothik. Tout est maintenant entre les mains de Circée.