Jour 176

Le petit Christophe nous a rejoint cette nuit. On dirait presqu'une nouvelle tradition se met peu à peu en place dans notre famille, même si elle est un peu morbide. Chaque génération a eu son lot de nouveau né baptisé par le nom d'un être cher récemment disparu et ma soeur, qui elle-même en fait parti, perpétue cette pratique avec son propre fils. Après Cassandra et Julien, le petit dernier a récupéré le prénom de son père, parti trop tôt. Mais je comprends son geste. Je pense qu'elle avait besoin de le faire, comme pour lui rendre un dernier hommage.

J'avoue que durant cette grossesse, sachant ce que je sais maintenant, j'ai un peu redouté que mon neveu ne soit pas tout à fait normal. Enfin, encore moins que ses frères. 

Heureusement pour nous, lui aussi a l'air tout à fait humain, comme ses frères. Cela fera déjà ça de moins à gérer.  Je ne sais pas si j'aurai été capable de le faire, surtout à mon âge. 

Qu'est-ce qu'on aurait bien pu en faire. Le garder à la maison pour éviter d'attirer l'attention ? Ce n'est pas une vie que de la passer à se cacher aux yeux du monde. Mais que faire d'autre quand son existence même pourrait menacer la sûreté de notre famille ? Et cette fois, je ne parle pas d'une petite querelle de voisinage, je parle d'un conflit intergalactique. Je m'emporte peut-être un peu mais quel moyens possédons-nous face à un peuple qui maitrise sûrement les voyages dans l'espace mieux que nous ? Et on ne les laissera sûrement pas embarquer ma soeur et ses enfants sans réagir si un jour ils découvrent leur existence.

Mais même si je sais que je ne devrais pas m'inquiéter, car tout est pour le mieux puisque rien ne peut le différencier de nous, je le fais quand même. Il y a toujours le risque que les voyages des jumeaux soulèvent des questions.

Et je m'inquiète de ça comme je m'inquiète de la disparition de Julien malgré tout ce que j'avais prévu de lui faire subir quand j'ai découvert que lui et les jumeaux n'étaient plus à la maison et qu'une fusée venait de quitter notre abris de jardin.

A ce stade, je n'ai plus grand espoir et j'aimerai juste savoir ce qu'il est devenu. Comme Esteban avant lui, Julien a-t-il connu le même sort que son père ?