Jour 179

Dans la foulée de Marina, ce sont Cassandra et Julien qui nous ont rejoint dans le club du troisième âge et notre foyer prend sérieusement des allures de maison de retraite. Mais pour une fois, nous n'avons pas ou très peu de regrets. Les erreurs de nos aînées nous ont permises de vivre une vie plus sereine.

Oui nous avons aussi eu notre lot de soucis, mais tout s'est toujours arrangé. 

Et nos efforts ont été récompensés par deux grosses victoires.

Alors nous pouvons bien profiter un peu du temps qu'il nous reste.

D'ailleurs il est temps que je passe la main et que ce journal revienne à ma fille. J'aurais très bien pu l'offrir aux jumeaux, mais comme je l'écrivais hier, je doute qu'ils se sent ne vraiment concernés par les histoires de famille.

Ma fille semble donc la mieux placée pour reprendre le flambeau et faire le récit de ses aventures à la suite des miennes.

Je veux faire ça bien pour une fois. Pour l'instant, on dirait que ce carnet tombe toujours par hasard dans les mains de son prochain propriétaire. Plutôt compliqué d'instaurer une tradition dans ces conditions.

Je vais donc lui remettre des que possible, en espérant que la vie soit plus clémente avec elle qu'avec les autres femmes de la famille. 

Heureusement pour elle, elle part avec tous les avantages que notre génération a pu débloquer. On peut dire qu'elle part dans de meilleurs conditions que nous. 

Bonne chance Circée !