Jour 194

Premier jour de lycée, je dois dire que j'étais plutôt anxieux. Non pas à cause du lycée en lui-même, mais surtout parce qu'Aurélie ne m'avait pas vu encore et que je ne savais pas ce qu'elle allait penser. Mais bon, quand faut y aller, faut y aller.

J'avais déjà planifié toute la journée dans ma tête et bien sûr rien ne s'est passé comme prévu. Parce que pourquoi pas ? La journée d'orientation n'en finissait plus, et quand j'ai enfin pu rejoindre Aurélie, c'était déjà l'heure de rentrer à la maison. Pour le déjeuner en tête à tête, c'était raté. Et bien sûr, elle était pas tout seule parce qu'elle m'avait pas attendu non plus pour se faire des nouveaux amis. Je les connaissais presque tous, vu qu'elle m'en a parlé souvent mais ça reste quand même compliqué de l'arracher à son groupe quelques minutes. Quand t'es entouré de mecs beaucoup plus vieux que toi et qui n'hésiteront pas une seconde à te ridiculiser si ça se passe mal, ça peut en décourager plus d'un. Mais pas moi, je sais ce que je veux.

Et heureusement Arsu m'avait préparé à cette éventualité (c'est quand même pratique d'avoir un grand frère. Même si je me demande quand il a le temps d'apprendre tout ça...), et j'ai quand même réussi à l'avoir pour moi tout seul. Et même qu'on est rentré ensemble du coup. 

Pour la suite, je me suis inspiré de mon tonton Ned. J'ai feuilleté vite fait le carnet pour trouver des idées et au milieu de toutes les horreurs, j'ai trouvé un passage intéressant. 

A retenir pour les générations futures : le coup de la rose fait toujours son effet.

Et je l'ai eu mon baiser. Et même que je dois pas trop mal me débrouiller puisque qu'on a recommencé. Encore et encore. Et finalement, je me dis que c'est pas si dégoûtant que ça. Ce qu'on peut dire comme bêtises quand on est petit.

Je suis rentré un peu tard, mais ça valait la peine. Maintenant je suis sûr et certains qu'Aurélie et moi c'est pour la vie.

Premier jour au lycée, et déjà une petite amie. C'est pas si compliqué finalement !