Jour 350

Même si la vie ne peut pas toujours être remplie de licornes et d'arc-en-ciel, c'est toujours injustement et sans prévenir que le malheur fini par nous frapper. Et aujourd'hui, c'est Damien qui nous a quitté pour rejoindre nos ancêtres.
La pauvre Clara qui n'est déjà pas habituellement la personne la plus joyeuse qui soit, est complètement dévastée par la disparition de son père.
Et elle n'a pas d'autres épaules que les nôtres pour pleurer. C'est dans ces moments que l'absence de Samuel se fait le plus sentir. Et naturellement, ça la rend encore plus triste.
Elsa, elle, s'est réfugiée dans sa peinture pour exprimer sa peine et peint toiles déprimantes sur toiles déprimantes. Si Clara arrive arrive à ses fins, elle sera assise sur une véritable mine d'or  ce rythme. Mais que peut-elle faire d'autre. Comme sa fille, sa moitié n'est pas là, alors elle s'exprime de là meilleure façon qu'elle connaisse. Quelque chose me dit qu'elle ne va pas tarder à le rejoindre. Elle est du genre à se laisser partir, et mine de rien, elle a pris un sacré coup de vieux tout à coup.
Et moi, je gère comme je peux. Une chance que je ne travaille que de nuit, ça me laisser le temps de me reprendre et d'essayer de m'entraîner à garder le sourire même si j'ai le cœur brisé.
Et moi non plus je n'ai pas d'épaules sur lesquels pleurer. Mais c'est mieux comme ça. Et ça le restera sûrement. 
Je pense que je n'arriverais pas à supporter la peine de perdre la personne à qui j'aurais remis mon cœur. Ça fait assez déjà mal comme ça, maintenant que Damien a définitivement emporté avec lui le petit morceau que je lui avait confié, je n'ose même pas imaginer s'il ne me restait plus rien. Moi aussi, je n'aurais sans doute qu'une envie, le rejoindre.