68. It's not right but it's okay

« Ça sent encore la fête ça. Ne me dit pas qu'ils ont organisé une fête pour célébrer les fiançailles de Iain.»

« Et ce serait si terrible que ça ?»

« Il n'y a vraiment rien à célébrer.»

« Tu l'aimes vraiment pas cette pauvre Alice. Et puis tu pourrais au moins être content pour moi. Même si elle ne te plait pas. De toute manière, tu n'as plus vraiment le choix.»

« J'ai encore le choix de dire ce que je veux.»

« Oui. Et heureusement que personne ne t’entend.»

« Si ils pouvaient m'entendre, peut-être qu'ils retrouveraient tous un peu de bon sens.»

« Ou alors ils penseraient exactement comme moi parce qu'eux ont vraiment passé un peu de temps avec elle. Et qu'ils ont appris à la connaître.»

« Oui comme toi quand tu m'as trahi…»

« Quand je suis allé faire sa connaissance et que j'ai rencontré une jeune fille très sympathique.»

« Il ne faut pas se laisser avoir.»

« Ouais ouais... De toute manière, pas la peine de t'exciter. C'est juste l'anniversaire d’Eòin.»

« Juste l'anniversaire d'Eòin ? Tu es en train de me dire que ton héritier devient adulte et va pouvoir mettre en marche la prochaine génération ?»

« J'ai pas dit tout ça mais en gros oui.»

« Mais c'est une super nouvelle ! On va pouvoir de nouveau avancer.»

« On pourra avancer quand il aura trouver quelqu'un !»

« Mais il a trouvé quelqu'un ! Et elle est magnifique dans sa petite robe blanche.»

« T'oublies pas un détail ?»

« Quel détail ?»

« Ils sont justes amis ?»

« Ça ne durera pas.»

« C'est ce que tu dis. Et en ce moment on peut pas dire que tu sois très fiable.»

« Fiable ?»

« T'arrêtes pas de prédire qu'Alice est cette personne horrible et qu'elle va briser le cœur de Iain... On attends toujours. Donc je suis pas sûr que ce que tu penses qu'il va se passer, va se passer.»

« Apparemment je ne suis pas le seul à penser qu'il pourrait y avoir quelque chose entre eux. Iain semble très suspicieux.»

« C'est normal de se poser des questions. Ils sont tellement souvent ensemble.»

« Et Eòin lui a sûrement déjà expliqué. Il n'y a pas de raison qu'il se pose des questions. Que des certitudes. Il n'est pas aveugle.»

« Et moi je le suis ?»

« Si tu ne vois pas ce qu'il y a juste devant toi, je dirais que oui.»

« Et Iain devient clairvoyant alors qu'il n'est pas capable de se rendre compte qu'Alice est un monstre ?»

« Mais non. Il est amoureux d'Alice, alors ça l'empêche de voir certaines choses, malheureusement. Mais il n'est pas dupe. Il voit bien qu'Eòin se ment à lui-même.»

« Pour l'instant rien ne laisse croire qu'il se passera quelque chose un jour.»

« Tu es tellement naïf parfois.»

« Et ben merci.»

« Non mais tu verras.»

« Ce que je vois, c'est un échange de regard subjectif avec Calum.»

« Suggestif, suggestif …»

« Tu ne sais plus quoi dire hein !»

« C'est juste que je ne trouve pas ça spécialement suggestif. En plus elle sait que Calum a déjà quelqu'un.  Et puis elle ne ferait pas ça à Eòin à ce moment précis.»

« Oui, elle est tellement parfaite... Sauf qu'Eòin n'en a rien à faire puisqu'ils sont juste amis.»

« Pour l'instant !»

« Tu devais pas mettre trop d'espoir dans cette relation. Comme ça tu ne seras pas déçu quand Eòin aura trouvé quelqu’un.»

« Il a déjà trouvé quelqu’un.»

« Ces derniers temps j'ai l'impression d'avoir sans arrêt les mêmes conversations.»

« C'est parce qu'on attend qu'il se passe vraiment quelque chose. Tu verras après !»

« Après quoi ?»

« Quand Eòin sera marié avec la jolie rousse et qu'ils auront des enfants.»

« J'ai hâte.»

« Je sens comme une pointe de sarcasme.»

« En tout cas il a pas l'air très sûr de vouloir souffler ses bougies.»

« Une fois qu'il les aura soufflées, c'est toute sa vie qui va changer. Il prend officiellement en charge la direction de la famille. L'avenir des Touguézeur repose sur ses épaules. Ça me donnerait aussi à réfléchir.»

« Dit comme ça, ça fait effectivement peur.»

« Et quand toi tu as compris ce qui t'attendais, tu as eu peur ?»

« Avant ou après que je me rende compte que j'entendais des voix. Parce que ça aussi ça fait peur.»

« Après…»

« Ben c'est pas très facile d'accepter que quelqu'un qui vit je ne sais où a pris le contrôle de votre vie et vous demande de faire pleins de trucs pour arriver à un résultat que personne ne comprend.»

« Personne ne comprend ?»

« Non mais au départ. C'est un peu compliqué de tout digérer. Surtout quand ça te tombe dessus comme ça.»

« Tu m'as fait peur pendant trente secondes. Ça aurait été gênant si tu n'avais toujours rien compris. Surtout depuis tout le temps qu'on se connaît.»
« Tu vois, je ne me fais pas trop de soucis pour ces deux là. Ils finiront par se rendre compte qu'ils sont bien plus que des amis.»

« Juste parce qu'ils se serrent dans les bras l'un de l'autre ne veut pas dire grand chose.»

« Mais la tête d'Eòin en dit long…»

« Ou il a bu quelques verres de trop…»

« Je suis peut-être embêtant avec Alice, mais toi aussi tu es borné.»

« Parce que contrairement à Alice, ces deux là ont énoncé clairement leur intention de rester amis.»

« Et tu peux me dire pourquoi ils ont besoin de le faire si il n'y a pas d'attraction particulière ? Je te le dis, ces deux là vont finir ensemble.»

« Soit... Mais l'horloge continue à tourner.»

« Ils ont encore le temps de s'en rendre compte.»

« Faudrait pas qu'ils le découvrent une fois qu'ils peuvent plus avoir d'enfants ensemble.»

« Ça ne prendra pas aussi longtemps. Ils vont devoir se rendre à l'évidence quand personne d'autre ne trouvera grâce à leurs yeux. Et puis jamais tu ne les laisseras attendre si longtemps. Même si tu dois intervenir.»

« Pourquoi moi ?»

« Parce que tu es le seul à voir encore un lien avec eux et à m'entendre ?»

« Ah oui, ça.»

« Ah la la... La génération précèdent prête à passer le flambeau. Ils sont pas beaux nos petits vieux ?»

« Et bientôt ma fille va le rejoindre et toute la tribu sera de nouveau réunie.»

« J'espère quand même qu'elle aura la chance de rencontrer ses petits enfants.»

« Si Alice et Iain ne prennent pas trop de temps, ça devrait pouvoir se faire.»

« Je recommence. J'espère qu'elle sera là pour rencontrer ses petits-enfants.»

« Je dois me répéter aussi ?»

« Non mais je parlais de enfants dans la branche héritière.»

« Et les autres ils comptent pas ?»

« Si mais ils ne vont sûrement pas rester à la maison comme les autres. Et puis Eòin va mettre au monde le prochain héritier. Ça serait bien qu'ils se rencontrent.»

« Techniquement, il ne va mettre personne au monde.»

« Si on part dans les détails techniques …»

« Mais bon, je suis quand même d'accord. Ça serait sympa que Rosaria puisse elle aussi rencontré le prochain héritier. J'étais tellement content de pouvoir le faire. Comme j'ai été content pour tous mes petits-enfants. Mais comme on sait qu'on peut revenir, c'est pas si important qu'avant en fait.  Que ce soit en chair et en os ou depuis une autre vie, ça sera toujours une grande occasion.»

« Tiens, tiens... Qu'est-ce qu'elles peuvent bien se dire toutes les deux.»

« Qu'est-ce que j'en sais ?»

« Tu mens mal…»

« Absolument pas !»

« Tout ça c'est parce que Marina a vu quelque chose que tu n'as pas vu.»

« Et quoi donc ?»

« On parlait de quoi tout à l'heure ?»

« Tu veux dire dire Eòin qui vit la belle vie avec sa petite rousse et leur ribambelle de petits roux aux yeux verts ?»

« Il n'y avait pas autant de détails mais en gros, c'est ça.»

« Allez avoue que tu as quelque chose à voir avec son apparition dans la vie d'Eòin. Elle est trop parfaite et tu pousses trop pour qu'ils finissent ensemble.»

« Je n'ai strictement rien à voir là-dedans. Et même si, je n'aurais jamais pu les forcer à tomber dans les bras l'un de l’autre.»

« Et c'est exactement ce qu'ils n'ont pas fait.»

« Mais il y a quelque chose. Même Marina s'en est rendu compte ! Tu devrais lui en parler, peut-être qu'elle pourra te faire changer d'avis et te faire voir les choses comme on les voit. C'est à dire comme elles sont.»

« Mouais…»

« Je sens comme un changement de ton dans ta voix. Heureusement que Marina est là…»

« Oui ben on verra ...»