36. A House is not a Home

« C'est beau ! C'est Marina ?»

« Oui ! J'immortalise sa beauté pour les générations futures !»

« Une vraie Joconde ?»

« Qui ?»

« Laisse tomber, tu pourras jamais comprendre.»

« Si tu le dis.»

« Il y a des choses que je ne peux pas t'expliquer. Cela en fait parti.»

« Non mais j'ai compris, tu me caches des choses.»

« C'est pour ton bien. Il y a des choses qu'il vaut mieux que tu ignores.»

« Je découvrirais ça en rejoignant l'autre côté ?»

« Peut-être !»

« Bon…»

« Tu vas faire seulement le portrait de Marina ?»

« J'ai prévu de faire le mien aussi. Et celui d'Antonio, avant qu'on parte !»

« J'ai une bonne nouvelle ! Rosaria a laissé tombé son copain.»

« Ah bon ? Déjà ? Mais pourquoi ?»

« Il aurait dépassé les bornes. Une histoire de bizutage au lycée.»

« Ce n'était pas vraiment un très bonne fréquentation dis donc !»

« Non et je suis bien content que ça soit fini entre eux.»

« Elle le prend comment ?»

« Plutôt durement. Sa première peine de cœur. Elle passe ses soirées enfermées dans sa chambre, à pleurer sous sa couette. Il y a que sa soeur qui peut rentrer. Elles parlent jusqu'à très tard.»

« La pauvre.»

« Ses notes en ont pris un coup mais tant pis.»

« Je te trouve plutôt calme sur le coup.»

« Elle a fait un mauvais choix, et elle a le cœur brisé. Je ne vais pas lui reprocher ça quand même. Et puis je n'ai vraiment pas le cœur à le faire quand je la vois au bord des larmes.»

« Ça va passer, elle va rencontrer un type bien.»

« J’espère.»

« Et Antonio, il est est où ? Des nouvelles de la mystérieuse rousse ?»

« Non pas du tout.»

« Cela doit être sérieux si il n'ose pas encore vous en parler !»

« Pour l'instant, il passe beaucoup de temps avec son frère. Il l'entraîne un peu. Je crois qu'Ethan veut devenir aussi fort que son frère.»

« Vu sa carrure, je crois qu'il en est pas loin.»

« Il tient ça de son père.»

« Sûrement.»

« Que veux-tu, on est athlétique ou on ne l'est pas !»

« Mais je n'ai rien dit ! Pas la peine de te vanter !»
« Et Brenna ? Je n'ai pas vu de garçon lui tourner autour pour l’instant.»

« Elle a rencontré quelqu'un un jour où elle accompagnait son frère à la salle de gym. Jérôme je crois. Je ne sais pas si ils se passent vraiment quelque chose entre eux, mais apparemment elle en parle beaucoup.»

« Et tu en penses quoi toi ?»

« J'espère juste qu'il est plus correct que le blondinet.»

« Tu n'as jamais pris la peine d'apprendre son prénom ?»

« Je savais que ça ne durerait pas ! Et puis à quoi bon ! On est pas près de le revoir maintenant !»

« Antonio a de nouveau rendez-vous avec la rousse. Si ils continuent à ce train, tu vas bientôt avoir une belle-fille.»

« Ça ne va pas me rajeunir tout ça !»

« Non, pas vraiment !»

« Mais c'est une bonne chose. J'ai hâte de devenir grand-père et de faire connaissance avec la prochaine génération !»

« Tu as encore un peu de temps devant toi j'espère !»

« Le temps passe vite ! Antonio est bientôt un adulte responsable !»

« Tiens, il s'est enfin décidé à vous présenter sa petite amie ?»

« Oui il a décidé qu'il était temps qu'on rencontre la femme qui a ravi son coeur.»

« Alors c'est vraiment sérieux ?»

« Oui, ils projettent d'emménager ensemble prochainement.»

« Prochainement ? Ils attendent quoi ?»

« Ils viennent de prendre la décision. C'est pour ça qu'ils ont décidé de venir nous parler.»

« Ah. Donc il faut encore qu'ils trouvent un nid douillet.»

« Antonio veut d'abord trouver un boulot pour pouvoir payer sa part. Il ne veut pas de notre aide.»

« Il est bien ce petit.»

« Ça fait un moment qu'il n'est plus petit.»

« Aujourd'hui on fait la fête ! C'est l'anniversaire de Rosaria !»

« Oh, ça y est, il est temps de passer le témoin ?»

« Je n'ai pas encore passé l'arme à gauche. Le témoin passera quand il sera temps de le passer. Non, aujourd'hui on fête son passage à l'âge adulte ! Ça mérite bien un toast !»

« Vous avez invité du monde cette fois ?»

« Antonio a invité Chantal et Brenna a invité Jérôme.»

« Chantal ? La rousse ?»

« Oui.»

« Et Ethan ? La petite brune est là ?»

« Curieusement on n'a plus entendu parler de la petite brune depuis un moment.»

« Vous lui avez fait peur ?»

« Non, je pense que ça n'a tout simplement pas marché entre eux.»

« C'est drôle de voir que chaque anniversaire apporte son lot de nouvelles têtes !»

« On vieillit, la famille s’agrandit.»

« Le cycle de la vie quoi.»

« Bientôt les anciennes têtes seront remplacés par de nouvelles têtes.»

« Ne dit pas ça, tu as encore un bon bout de chemin à parcourir.»

« J'espère !»

« Tu étais plus optimiste quand on parlait de tes petits enfants.»

« L'émotion doit me rendre nostalgique !»

« Vous avez envoyé tout le monde se coucher ?»

« C'est qu'il est plutôt tard. La soirée touche à sa fin.»

« La musique est éteinte, les gens font mines de partir mais vous rester encore à discuter et finalement personne ne bouge.»

« C'est ça. On sait qu'il le faut mais on en a pas vraiment envie.»

« Ça veut dire que tu te trouves en bonne compagnie.»

« Chantal est une personne vraiment agréable. Je suis content qu'Antonio et elle se soit trouvé !»

« On dirait que le chemin vers la nouvelle génération s'annonce plutôt bien. La première pièce rapportée s'intègre plutôt bien dans la structure existante.»

« J'aurai pas dit ça comme ça mais c'est bien résumé !»

« Et pendant ce temps, Brenna et son prétendant se font la cour.»

« Tu penses qu'on peut vraiment lui faire confiance ?»

« Je pense. En tout cas il ne lui a pas sauté dessus.» 

« Tu gardes un œil sur elle pour moi ?»

« Pas envie de retrouver ta deuxième fille avec le cœur brisé ?»

« Quelque chose comme ça.»

« Et Rosaria, comment va-t-elle ?»

« Ça va mieux je crois. Elle est passé à autre chose.»

« Maintenant qu'elle ne va plus être obligée de le voir tous les jours, ce sera plus facile.»

« Elle a vraiment été déçue ! Elle pensait qu'il valait mieux que ça.»

« Les hommes sont des goujats.»
« Moi aussi je veux un câlin !»

« Ça y est il s'en va.»

« Oh. »

« Il a trouvé un job, une petite maison à louer pas trop loin.»

« Ça va aller ?»

« Je ne suis pas triste. Enfin un peu. Je suis fier surtout d'avoir élever ce jeune homme.»

« C'était plutôt mal parti !»

« Oui.  J'étais jeune et ridicule. Si tu savais comme je regrette maintenant.»

« Tout est bien qui finit bien ! Votre relation est plutôt bonne maintenant.»

« Oui mais comme je pense à tous ces instants perdus. Il va me manquer.»

« Tu pourras toujours lui rendre visite quand tu auras envie de le voir !»

« Il laissera un grand vide quand même.»

« Tu t'habitueras !»

« Au revoir Antonio.»

« Quelque chose me dit que tu devrais le revoir assez vite !»

« Un problème avec Chantal ?»

« Non ! Mais je préfère te laisser la surprise !»

« Si tu parles de la fête qu'on organise pour son anniversaire, je suis au courant. Et c'est même pas une fête surprise.»

« Et bien c'est une surprise pour moi en tout cas ! Donc quoi qu'il arrive, vous allez le revoir !»

« Avec un peu d'appréhension quand même, à cause de toi.»

« Ne t'inquiètes pas, quoi qu'il arrive, tout va bien se passer !»

« Petit cachotier !»

« Alors, n'ai-je pas eu raison de garder ça pour moi ?»

« Ma réaction n'en a été que plus intense. Une joue immense et un soulagement énorme !»

« De quoi lever son verre pour célébrer ça.»

« Double célébration même.»

« Tu ne le vois pas, mais moi aussi je lève mon verre.»

« Aux futurs mariés !»