39. I wanna by you man

« Encore une fête ? Cela ne devient-il pas barbant à la longue ?»

« On ne va pas dire aux jumeaux qu'on saute leur fête d'anniversaire parce que ça devient ennuyeux de s'amuser en famille ?»

« Non évidemment ! Mais il faut une bonne dose d'imagination pour ne pas que ça paraisse répétitif.»

« D'où la table de jeu. Une petite partie de carte peut-être très stimulante.»

« Tu joues la maison ?»

« On joue pour s'amuser. Rien de sérieux ! On est en famille quand même.»

« En famille ? Je constate que l'ami de Rosaria est encore là»

« Je peux presque te voir mimer les guillemets.»

« Tu sais ce que j'en pense. Tu as appris quelque chose d'intéressant à ce sujet ?»

« Je n'ai même pas chercher. Je fais confiance à Rosaria.»

« Je ne pense pas que cela soit une histoire de confiance.»

« Juste pour être sûr et que tu me lâches avec cette histoire, je lui ai demandé si il y avait quelque chose entre elle et Seamus.»

« Seamus, c'est quoi ce nom ?»

« J'en sais rien moi... Le sien !»

« Très drôle. Et tu lui as demandé ça comme ça ?»

« Ben lui, tu aurais préféré que je tourne autour du pot pendant trois heures ? J'ai pensé je la méthode directe donnerait de meilleures résultats. Pas que je pense qu'elle ait quelque chose à cacher.»

« Ça peut aussi avoir l'effet inverse. Tu sais, elle va sortir la première chose qui lui passe par la tête parce que tu l'as prise par surprise. Et si elle passe son temps à se convaincre elle-même qu'ils ne sont pas ensemble... La première réponse qui va lui venir à l'esprit, c'est non.»

« Et t'aurais fait quoi à ma place.»

« Je ne sais pas. J'aurais peut-être attendu quelques verres…»

« T'es sérieux ?»

« Et si on revenait à l'attraction principale de la fête ?»

« Hein ?»

« L'anniversaire des jumeaux !»

« Ah oui ! Bon anniversaire les jumeaux. Il est passé où le Seamus ?»

« Tu es vraiment têtu ! Tu pourrais au moins te concentrer deux minutes ?»

« Oui, oui !»

« J'ai l'impression que tu es plus ennuyé que nous par toutes ces fêtes !»

« D'ici, je ne fais pas grand chose à part regarder. Ça devient vite barbant si il ne se passe rien. Et aujourd'hui, il se passe justement quelque chose.»

« Si tu pouvais au moins respecter la vie privée de ma fille.»

« Ah donc tu soupçonnes quelque chose !»

« Non pas du tout !»

« Avoue quand même qu'il y a plus que de l'amitié entre eux.»

« Qu'est-ce qui te fais dire ça ?»

« Ils sont resté tes longtemps tout seul, une fois la fête finie.»

« Et ?»

« Je ne sais pas. Ils ont l'air très proches !»

« Ils sont amis, je suis sûr que ça rapproche.»

« C'est plus que ça. Je sens comme un courant.»

« Un courant ? Quel cliqué !»

« Non mais sérieusement. Il y a une tension. Comme si ils se retenaient de faire quelque chose.»
« Et puis ils se sont mis à danser !»

« J'oubliais que seuls les couples pouvaient danser ensemble.»

« Généralement, les gens qui dansent ensemble ne font pas tout leur possible pour éviter d'être trop proche.»

« Généralement si, pour éviter de se marcher dessus, tout ça.»

« Tu sais très bien ce que je veux dire.»

« Je sais. Mais moi je te dis que tu cherches quelque chose qui n'est pas là.»

« Ça ne serait pas la premier fois qu'un de tes enfants te cache sa relation.»

« Pourquoi tu n'utilises pas tes super pouvoirs pour enquêter ?»

« Tu me donnes le droit ?»

« Depuis quand tu as besoin de mon autorisation ?»

« Alors, heureux ? Tu as appris quoi ?»

« Seamus est quelqu'un de très gentil. Extravertie. Et actif aussi. Tu ne peux pas imaginer le temps qu'il passe sur le tapis de course à la salle de sport.»

« Quelque chose me dit que tu n'es pas satisfait par ces informations.»

« Non pas vraiment. Lui et Rosaria ne sont pas pas vus depuis l'anniversaire des jumeaux !»

« Ils doivent savoir que tu te doutes de quelque chose. Ils évitent de se voir par peur que tu les surprennes.»

« Oui bien sûr, parce qu'ils sont tout à fait conscients de mon existence. Je dirais plutôt que c'est ta petite question qui les a un peu effrayés.»

« Tu vas pouvoir reprendre ton enquête, il vient à la maison.»

« Pourquoi donc ?»

« Les jumeaux s'en vont ce soir, on organise un petit dîner !»

« Encore ? Appelle-moi quand c'est fini.»

« Toujours là ?»

« Je ne vais pas tarder.»

« Ok. À plus tard.»

« Hum….»

« Quoi encore ?»

« Rien. Absolument rien. Ils sont bons.»

« Bien sûr qu'il y a rien. Si il y avait quelque chose et qu'ils voulaient le cacher, ils feraient rien sur le porche, devant les jumeaux et moi.»

« Bien, sûr. Je sais ça. C'est juste que j'attendais peut-être un regard, une caresse discrète. Mais rien du tout. Ils sont vraiment bon.»

« Ça veut dire que tu peux vraiment y aller alors. Ils feront rien tant qu'on sera avec eux.»

« Ils partent tout de suite ?»

« Oui, on les a déjà aidé à trouver un toit, on a déménagé leurs affaires.»

« Quand ?»

« Pendant que tu étais en train de faire ta petite enquête. Tu as manqués quelques trucs mais c'est pas grave.»

« Je suis désolé.»

« Non mais je comprends que notre petite vie quotidienne peut vite devenir ennuyeuse et que tu as besoin de te concentrer sur autre chose de temps en temps.»

« C'est juste parce que j'aime beaucoup Rosaria et que je pense que Seamus ferait vraiment un bon compagnon pour elle. Et comme ils ont déjà l'air très proches, je me demandais si…»

« Tu devrais laisser le temps faire son affaire.»

« Je n'aime pas trop attendre. Mais je m'excuse si tu penses que je vous trouve ennuyeux.»
« Ha ha !»

« Haha quoi ?»

« Ils sont ensembles !»

« Ensemble, ensemble ?»

« Non ils sont au bar tous les deux.»

« Oui ça je sais !»

« Tu sais ?»

« Je sais que je suis vieux mais je remarque quand même quand ma fille n'est pas à la maison.  Encore plus quand un ami passe la prendre.»

« Et tu ne trouves pas ça bizarre qu'ils ne soient que tous les deux ?»

« Parce qu'il faut plus de deux personnes pour que ça ne soit pas considéré comme un rendez-vous romantique ?»

« Là je n'ai quasiment plus aucun doute.»

« Sur ?»

« Le statut de ce rendez-vous ! C'est un rendez-vous romantique ! J'avais raison !»

« Et qu'est-ce qui te fait dire ça ?»

« Disons qu'ils sont beaucoup plus proches que la dernière fois. Les mains les unes dans les autres, le regard plongeant... Alors que penses-tu de ton futur gendre ?»

« Mon futur gendre ? Tu vas un peu vite en besogne non ?»

« Depuis le temps qu'ils se connaissent, je pense bien qu'ils vont fuir leur vie ensemble.»

« Ce n'est pas parce qu'ils se connaissent depuis longtemps qu'ils sont ensemble depuis tout ce temps ! Peut-être qu'ils ont réellement commencé comme ami et au fur et à mesure…»

« Peu importe, j'avais quand même raison ! Il y avait des étincelles entre eux !»
« Bon on avait peut-être raison tous les deux. Mais ça compte plus pour moi car j'ai vu ce que tu n'avais pas vu !»

« C'est bien toi de dire un truc comme ça ! Tu veux toujours avoir raison…»

« Et tu ne veux pas savoir ce qui me fait dire que tu as raison ?»

« Vas-y, fais-toi plaisir !»

« C'est plus pour ton propre plaisir.»

« Allez, dis-moi. Que je puisse te le ressortir à l'occasion !»

« Ils viennent d'échanger ce que je prends pour un premier baiser. Étant donné qu'ils avaient l'air plutôt gênés et qu'ils ne savaient pas trop quoi faire d'eux-mêmes, je pense qu'ils seraient beaucoup plus à l'aise si ce n'était pas la première fois.»

« Bon. Tu avais raison. Sur toute la ligne. Enfin plus ou moins.»

« Plus ou moins ?»

« Il y a bien quelque chose entre Rosaria et Seamus et ce n'était pas leur premier rendez-vous.»

« Comment sais-tu tout ça ?»

« Rosaria vient de tout le dire.»

« Pourquoi a-t-elle fait ça ?»

« On aurait fini par remarquer.»

« Remarquer quoi ?»

« Rosaria est enceinte.»